Green Ark : la Belgique du futur s’invite à Dubaï

Passif, connecté et ouvert sur le monde, le Pavillon belge à l’Exposition universelle de Dubaï va, à coup sûr, marquer les esprits.

 

 

Son nom de baptême est Green Ark. Imaginé par Vincent Callebaut Architectures et ASSAR Architects, le Pavillon de la Belgique à l’Exposition universelle de Dubaï (du 20 octobre 2020 au 10 avril 2021) abritera un condensé de technologies derrière ses façades végétalisées et ses courbes majestueuses. Le bâtiment est conçu de manière à produire plus d’énergie qu’il n’en consomme ; il sera éclairé et ventilé naturellement. Ses concepteurs ont également prévu une gestion intelligente de l’eau et des déchets, et imaginé une structure facilement démontable.

 

Incarnant une Belgique « intelligente et verte à l’horizon 2050 », notre vitrine nationale s’intègre parfaitement dans le thème général de l’Exposition : Connecting Minds, Creating Future (Connecter les esprits, construire le futur). Fruit d’un processus de co-création entre les différents partenaires du groupe BEMOB-2020 (les entrepreneurs BESIX et Vanhout, les deux bureaux d’architecture précités et l’agence allemande de scénographie Krafthaus), le Pavillon belge se présente, en effet, comme une source d’inspiration pour les  villes de demain.

 

Le calendrier imposé par le pays organisateur étant extrêmement strict, les imposants travaux de charpente du Pavillon belge devront être achevés pour la fin de cette année. Pour rappel, BESIX, qui pilote le chantier de construction, avait déjà décroché, en association avec Orascom, le contrat de construction de l’infrastructure du site de l’exposition. Bref, ses équipes ne chôment pas !

 

Une fois les portes de l’Expo 2020 refermées, le site se transformera en district de l’innovation de Dubaï, accueillant entreprises et start-up technologiques dans un environnement urbain « décontracté ». Un futur cocon pour nos pépites technologiques ?