Tunnel Léopold II : bientôt un modèle pour la gestion du trafic

Après des mois d’intenses travaux, le tunnel Léopold II a été rouvert à la circulation, en journée du moins, en ce début du mois de septembre.  

 

Long de 2 600 mètres, le tunnel Léopold II relie les autoroutes de Flandre avec le centre de Bruxelles, engloutissant dans ses entrailles quelque 80 000 véhicules par jour. Sa réouverture après l’été était donc impérative sur le plan de la mobilité dans la capitale.

 

Depuis début septembre, le tunnel Léopold II est à nouveau accessible sur ses quatre voies de circulation durant la journée. Pendant la nuit, en revanche, le chantier se poursuit car d’importants travaux de rénovation restent à accomplir, parmi lesquels l’installation de nouveaux systèmes de surveillance, de protection incendie et de ventilation, ainsi que la rénovation de la signalisation et de l’éclairage (nouvel éclairage LED). Dix-sept sorties de secours seront aménagées : neuf autour de la basilique et dans le parc Élisabeth, quatre le long du boulevard Léopold II et quatre autres à partir des locaux existants. La structure du tunnel doit également être désamiantée.

 

Les travaux de rénovation du plus long tunnel de Belgique ont été confiés au consortium CIRCUL 2020 composé de BESIX, Jan De Nul et Engie-Fabricom. Une fois qu’il aura entièrement fait peau neuve, cet ouvrage devrait être considéré comme un modèle en termes de gestion efficace et sûre du trafic automobile. Et pour les conducteur.trice.s qui appréhendent quelque peu ce long trajet sous terre, les diodes électroluminescentes reflétant ce qui se trouve en surface (bleu sous le canal, vert sous le parc) apporteront un peu de zénitude dans la conduite…