Mise en place du plus long pont en matériau composite du pays sur la fietsostrade Anvers-Lier

À la limite entre Boechout et Mortsel, le plus long pont en matériau composite du pays a été mis en place le week-end dernier. Il s’agit du premier pont pour cyclistes en matériau synthétique renforcé à la fibre de verre présentant une travée libre de 26,6 mètres. Une première donc sur l’autoroute cycliste (fietsostrade) F11 Anvers-Lier.

 

En tant que cycliste, vous croisez la ligne ferroviaire Anvers-Lier entre Boechout et Mortsel en passant par un pont en matériau composite d’une longueur de trente mètres et d’une largeur de cinq mètres. Ce matériau offre de nombreux avantages : léger, solide et résistant à la corrosion. Les ponts ont une durée de vie de plus d’un siècle et sont en outre flexibles et faciles à installer.

 

Le pont a été fabriqué dans l’atelier de Composite Structures aux Pays-Bas, pour le compte de Janson Bridging. L’ensemble du processus de réalisation du pont pour cyclistes n’a duré que deux mois. Le pont a été transporté en une pièce durant la nuit du 1er au 2 mai. Pesant environ 30 tonnes, il a été levé au-dessus de la voie de chemin de fer au moyen d’une grue.

 

Fietsostrade F11 Anvers-Lier

 

Le pont forme une composante de l’autoroute pour cyclistes (fietsostrade) F11 Anvers-Lier, une voie plus rapide, mais surtout plus sûre destinée aux cyclistes. Willemen Infra et Franki Construct œuvrent actuellement de concert pour le compte de la province d’Anvers à la réalisation de la future autoroute pour vélos entre l’aéroport de Deurne et Boechout, ce qui représente un tronçon de 3,7 kilomètres. Quelques tronçons doivent encore être asphaltés ou pourvus d’une couche supérieure rouge.

 

Si tout se déroule comme prévu, la piste cyclable devrait être ouverte avant les congés du bâtiment pour la partie reliant la Vosstraat au tunnel pour vélos de la Pater Renaat Devosstraat. Il faudra toutefois encore attendre un peu pour pouvoir franchir le pont pour vélos. Il faut d’abord d’achever les travaux au niveau de la Victor Heylenlei et de l’Oude Steenweg. Les travaux ont commencé en septembre de l’année passée.